Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
8 novembre 2009 7 08 /11 /novembre /2009 19:28

 



C’est le titre d’une émission de radio qui passe en ce moment….

Qu’est ce que je faisais ?

C’est la date anniversaire de la chute du mur de Berlin… tout le monde se rappelle ce qu’il faisait ce jour là, tout le monde se rappelle de sa joie, de l’effervescence des rues de Berlin...


 
Moi, non. Je me rappelle des larmes qui ont coulées, ça oui… je me rappelle aussi de la petite dame en noir… Sûr, j’ai dû y penser toute cette journée du 9 novembre 1989.


J’ai 20 ans et nous sommes en 1978… j’ai la chance d’être à Berlin pour quelques jours… Berlin et son mur, le mur de la honte… symbole du rideau de fer qui sépare l’Europe…


Evidemment mes pas me conduisent devant cette balafre qui sépare la magnifique ville de Berlin. D’un coté l’ouest et son opulence, de l’autre l’est est son ostracisme.

Le « premier mur » (et je dirai le plus impressionnant symboliquement) a été construit une nuit d’aout 1961 par les soldats de la RDA. Ils ont purement et simplement murés les fenêtres et les portes des façades d’une rue, muré les ruelles et les impasses aussi. Le temps s’est arrêté cette nuit là en séparant les familles et les gens qui s’aimaient..…


Coté ouest la vie a évoluée au rythme de la civilisation, coté est le temps s’est figé. Les gens n’ont plus le droit de circuler librement, on devine la pauvreté, la des-espérance.…


A l’ouest, devant le mur les autorités ont édifiés des petits miradors pour que l’on puisse voir « l’Est ». Ils sont érigé à 8 mètres du sol et à disposition de la population…

C’est là que je me trouve avec mon guide…


Une petite dame en noir arrive et grimpe difficilement les escaliers en bois pour arriver jusqu’à la plate forme.
Et là, sans se soucier de nous se met à crier en direction de l’Est.
Mon allemand précaire me permet de reconnaître certains mots.
Enfants… amour… bébé… et même anniversaire.
Mais pour être franche je suis bien incapable de comprendre le « fond » de son discours.
Je me tourne vers mon guide.. et lui demande ce qu’elle fait.

-         « Comme tous les jours, elle vient parler à ses enfants qui habitent à l’Est… 

-         Mais il n’y a personne en face !!! (Au dela du mur, au de là du « no man's land »je vois les rues de Berlin Est désespérément vides..)

-         Je sais, mais elle, elle ne peut le voir, elle devient aveugle…

-         Et elle n’entend pas qu’il n’y a plus de réponses ?

-         Elle devient sourde aussi et depuis le temps les enfants ont arrêté de venir…

-         Et elle vient souvent comme ça ?

-         Tous les jours, à la même heure depuis août 1961...


Je calcule, nous sommes en 1978…

Je me tourne vers ma petite grand-mère-en-noir... elle parle et elle pleure en même temps.

J’en suis sûre maintenant, le 09 novembre 1989, c’est à « Elle » que j’ai pensé.
Il ne pouvait en être autrement.

Etait-elle vivante ? A-t-elle pu les embrasser ?


Aujourd’hui le 09 novembre 2009, je me pose encore la question.

Repost 0
1 novembre 2009 7 01 /11 /novembre /2009 17:47


Une fois n'est pas coutume, un petit poème qui m'a vraiment touché....

Loin des vieux livres de grammaire, 
Écoutez comment un beau soir, 
Ma mère m'enseigna les mystères
Du verbe être et du verbe avoir.

Parmi mes meilleurs auxiliaires,
Il est deux verbes originaux.
Avoir et Être étaient deux frères
Que j'ai connus dès le berceau. 

Bien qu'opposés de caractère,
On pouvait les croire jumeaux,
Tant leur histoire est singulière.
Mais ces deux frères étaient rivaux. 

Ce qu'Avoir aurait voulu être
Être voulait toujours l'avoir.
À ne vouloir ni dieu ni maître,
Le verbe Être s'est fait avoir. 

Son frère Avoir était en banque
Et faisait un grand numéro,
Alors qu'Être, toujours en manque
Souffrait beaucoup dans son ego. 

Pendant qu'Être apprenait à lire
Et faisait ses humanités,
De son côté sans rien lui dire
Avoir apprenait à compter. 

Et il amassait des fortunes
En avoirs, en liquidités,
Pendant qu'Être, un peu dans la lune
S'était laissé déposséder. 

Avoir était ostentatoire
Lorsqu'il se montrait généreux,
Être en revanche, et c'est notoire,
Est bien souvent présomptueux. 

Avoir voyage en classe Affaires.
Il met tous ses titres à l'abri.
Alors qu'Être est plus débonnaire,
Il ne gardera rien pour lui. 

Sa richesse est tout intérieure,
Ce sont les choses de l'esprit.
Le verbe Être est tout en pudeur
Et sa noblesse est à ce prix. 

Un jour à force de chimères
Pour parvenir à un accord,
Entre verbes ça peut se faire,
Ils conjuguèrent leurs efforts. 

Et pour ne pas perdre la face
Au milieu des mots rassemblés,
Ils se sont répartis les tâches
Pour enfin se réconcilier. 

Le verbe Avoir a besoin d'Être
Parce qu'être, c'est exister.
Le verbe Être a besoin d'avoirs
Pour enrichir ses bons côtés. 

Et de palabres interminables
En arguties alambiquées,
Nos deux frères inséparables
Ont pu être et avoir été.


Poême trouvé sur le net.
Il semblerait que l'artiste auteur compositeur Yves Duteil en soit l'auteur.
Merci à mes informateurs Brigitte et Sophie...

Repost 0
13 octobre 2009 2 13 /10 /octobre /2009 15:04


Voici une page de scrap de ma petite dernière et son ami...


J'ai adoré leur manière de jouer avec l'objectif du photographe... un jeu qui prouve une grande complicité et leurs poses démontrent aussi beaucoup d'humour.
J'ai voulu moi aussi, jouer avec les mots Duo et Duel, avec les couleurs aussi... j'aurai aimé une mise en page plus astucieuse, on n'est jamais content...

Quelques détails de plus près :


J'adore les broderies sur les pages de scrap, je trouve que ça donne une dimension aérienne...


Papiers : K et Compagnie, série Rhapsodie - Bazzil - Pochoir à coudre (un peu détournés) Bazzil Basic Paper - Fils DMc 5290

Merci pour vos commentaires, ça fait toujours plaisir et surtout ça permet de faire de nouvelles connaissances.... n'hésitez pas !!!!

L'essence de l'humour est la sensibilité.
Samuel Taylor Coleridge



Repost 0
Published by - dans Scrap
commenter cet article
12 octobre 2009 1 12 /10 /octobre /2009 14:17

Voici un marque page fait pour une copinaute inconnue....
Les amies de nos amies sont nos amies, c'est bien connu.
ll en est de même pour les copinautes.
Cette personne avait le coeur caillou... et elle collectionnait les marques pages... il était donc très facile d'alléger son coeur caillou en lui confectionnant un marque page.
Faire plaisir c'est aussi se faire plaisir... un besoin égoïste, en somme.
JE SUIS DONC UNE GROSSE EGOISTE....

Je me suis donc fais plaisir avec ce modèle entièrement créé et imaginé par mes soins.
Quand je pars sur un projet, je ne sais jamais comment cela va aboutir, les doigts commandent, la tête improvise.
C'est comme ça que je fonctionne.
C'est pour cela que j'ai énormément de mal à suivre un modèle quelconque, car j'ai toujours l'impression de créer sous "controle" donc sans liberté....





Ma petite pièce de crochet a ensuite étée montée sur une cotonnade verte, cousue avec un petit ponpon pour finaliser le tout.



Puis envoi à sa destinataire inconnue, histoire d'amener un peu de soleil dans ses journées.

Vous aimez ?

L'amitié double les joies et réduit de moitié les peines....
Francis Bacon

Repost 0
23 septembre 2009 3 23 /09 /septembre /2009 15:15

Je sens que les puristes de vont pas aimer ce que je vais montrer... d'avance, veuillez m'en excuser.

Et oui, je le reconnais j'ai osé sacrifié un "Martine" car vous allez biensûr reconnaitre le magnifique graphisme de Marcel Marlier, le grand, l'immense illustrateur de ces splendides albums qui ont bercé ma jeunesse.

Ah, la votre aussi ? Je m'en doutais....

J'adore ses livres, et ils me servent pour mon métier (je suis assistante maternelle) et quand on a 12, 18 mois on aime un livre en le déchirant. C'est comme ça que ça se passe... impossible de faire autrement.
Un martine a échappé à ma surveillance, je l'ai retrouvé en lambaux.... c'est le risque du métier, comme on dit... mais son existence n'allait pas s'arrêter là pour autant...

Donc, j'ai décidé d'offrir une seconde vie à ces magnifiques images.... voici un premier essai :


Un petit coin de la carte, histoire de vous épargner....



Un autre petit coin.... ça va, pas trop dur ?
Alors voici la carte en entier....




Un seul papier recto-verso de Rico-désign et du Papier Bazzil Rose encré sur les bords.
3 perforatrices... quelques bidouilleries et le tour est joué. Mon livre va voyager, maintenant.

Vous aimez ?

Merci de vos passages et de vos gentils commentaires...

Repost 0
7 août 2009 5 07 /08 /août /2009 09:49

Voici une petite carte, faite et envoyée il y a longtemps déjà    à une personne que j'apprécie beaucoup...

Juste pour lui dire, que je suis très contente de lui avoir parlé hier, c'était une belle rencontre...




Voici la carte fermée avec le ruban....

.

Le modèle de pliageavait été pris sur un magazine de cartes...



Gros bisous à toi Vanessa... prends soin de toi.

Repost 0
3 août 2009 1 03 /08 /août /2009 23:25

Voici une carte que j'ai faite pour la naissance de la petite Marie... un joli petit bébé tombé du ciel...



La carte de naissance est faite avec un tampon Magnolia colirisé aux prismacolors, des dolding et quelques petites touches de stickles... rien de bien transcendant ...

Il faut juste ouvrir la carte pour l'apprécier à sa juste valeur...


Beaucoup de découpages, un peu de patience et la cigogne apparait... Avec un joli petit paquet d'amour.



Non, je n'ai rien inventé ou même créé... j'ai juste recopié... et vous trouverez le patron de cette carte originale ***ici***

C'est un site de kirigami qui propose énormément de cartes originales dans une technique qui n'a pas fini de nous étonner... on peut même décliner la carte et s'en servir de faire part de naissance. Moi, j'adore ce coté original...

Et vous, ça vous plait ?


Quand un enfant naît, un père naît aussi.
Frédérick Buechner

Repost 0
29 juin 2009 1 29 /06 /juin /2009 22:12


Oui, toujours très difficile de choisir un cadeau d'anniversaire, surtout quand c'est pour un adolescent...

C'est ce que j'ai toujours pensé mais depuis peu, j'ai trouvé la solution.

La preuve en image.... excusez moi si la photo n'est pas formidable....



Le tampon est un magnolia colorisé à la distress.

Les rubans viennent de chez  
Vanessa

Les chemises hawaiennes viennent de la banque de France...  (non, ce ne sont pas des photocopies, nanméo...)

Pliage génialissime de mes petites mains.

Idée non moins génialissime d'une internaute américaine sur un billet de one dollar. Excuse me I don't remember your name....

J'ai fait cette carte dans l'urgence, mon neveu avait son anniversaire et franchement je n'avais aucune idée de cadeau...
Et puis quand on a 16 ans on s'en moque un peu de recevoir des vêtements ou des gadgets, l'important c'est la liberté de choisir, non ?
(et franchement, entre nous, ça m'arrange bien.... mais ne le dites à personne)  

Comme ça, il peut choisir : chemise bleue ou chemise brune...

J'ai trouvé ce pliage sur un blog américain, si ça vous interesse, je vous fais un tuto.

Bonne soirée à tous et merci pour vos gentils commentaires


Le meilleur moyen de doubler sa fortune ? Plier ses billets en deux et les mettre dans sa poche.

Kin Hubbart

 

 


Repost 0
25 mai 2009 1 25 /05 /mai /2009 21:09
Dans une pièce bien particulière de la maison de Fifine (je vous laisserai deviner laquelle) j'avais un sérieux  problème : des petits boutons électroniques commandant la base chauffante un peu trop voyants et un peu trop tentateurs pour d'innocentes (ou farceuses) petites mains... tout le système électronique était potentiellement en péril.


La solution était donc de camoufler de manière à  ce que cela soit cohérent : pas de déco qui aurait paru inutile dans cet endroit... alors, camoufler, oui mais comment ?

Facile : on cache en attirant le regard... le regard voit ce qui est évident et ne soupçonne pas la vraie fonction.
Fallait juste y penser... J'ai choisi la couleur du canson en fonction de la couleur de la faïence... Style C et S.



Allez, grosse devinette maintenant : devinez de quelle pièce il sagit...



Fastoche....

Merci de votre visite et de vos gentils commentaires....
Repost 0
19 mai 2009 2 19 /05 /mai /2009 12:51

Cette photo, je l'ai prise alors que j'attendais ma troisième fille... Je voulais un cliché qui me serve pour le faire part de la naissance...

Mes deux filles ainées avaient pour mission de jouer avec un poupon et de faire "comme si c'était leur petite soeur." Elles étaient dans les jolies robes de demoiselle d'honneur faites de mes mains pour le mariage de ma soeur...

J'ai passé toute l'après midi à les mitrailler de mon appareil photo (en ce temps là, le numérique n'existait pas !!!) J'ai dû y passer 5 pellicules de 36 poses. Impossible de faire un cliché correct, elles jouaient, mimaient, grimaçaient... rien n'était génial, trop artificiel....

Et puis j'en ai eu marre... je leur ai dit de faire ce qu'elles voulaient, elles ne "m'interessaient" plus avec leur bêtises... C'est alors que j'ai saisi ce cliché...

Céline sur le dos de sa grande soeur le temps d'un calin éclair. Un instant de complicité volé.

Et c'est cette photo qui m'a servi de faire part... je me souviens encore de la phrase :

Depuis le 20 Octobre, le coeur de notre petite soeur Mylène bat à l'unisson du notre
...

 




Voici le détail...

 




Papier BasicGrey
Broderie BBP

La page a étée créée pour d'une crop et a étée directement inspirée des créations de Ingrid G... Une artiste hollandaise qui malheureusement n'a pas de blog mais alimente régulièrement sa galerie sur Two peas in a bucket.
Vous la trouverez donc  ***ici*** . (Merci Marie  ).

J'adore son style, classé, sobre et généreux à la fois.

Le style est comme le cristal, sa pureté fait son éclat.
Victor Hugo

Merci pour votre visite

Repost 0
Published by - dans Scrap
commenter cet article

Présentation

  • : Trois petits cailloux
  • Trois petits cailloux
  • : Voici ma malle aux trésors... tout ce que je sais faire, ce que je veux faire, ce que j'aimerai faire et que je ne sais pas exécuter... J'ai 53 ans, 1 mari, 3 filles, 3 gendres, et 3 petits enfants... j'habite en Savoie et j'adore les voyages. Voici en résumé mes sources d'inspiration. Soyez bienvenus chez moi... Installez vous, prenez votre temps et si la visite vous plait, n'hésitez pas à laisser une trace de votre passage.... J'adore !!!
  • Contact

Texte Libre

Trois petits cailloux alignés devant la porte attendaient mon retour.

Ils étaient les témoins du passage de mon petit fils durant mon absence.

Du haut de ses 18 mois, il signait à sa façon de son innocente empreinte.

Un petit chef d'oeuvre d'un petit bout d'homme qui m'a bouleversée de bonheur, d'amour et de gratitude.

La joie est dans les choses simples.

Ce blog sera le messager de mes petits cailloux et si vous aimez la visite, laissez votre trace en y déposant à votre tour, le votre.

Recherche

Archives

Pages