Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
31 août 2011 3 31 /08 /août /2011 07:00

 

Tabarouette !!!!

 (juron intraduisible en version édulcorée et féminisé du "Tabarnak", vient de Tabernacle qui correspond approximativement à P*tain en québecois)

voila plus d'un mwé que j'ai pas mis les pieds ici.

J'espère que vous n'allez pas m'chicaner (gronder) vous autres.

Avec mon chum (mon mari), on est parti au Québec et on est tombé en amour avec les habitants et leur pays.

On est don ben mardeux nous autres. (on a beaucoup de chance)

Bref, tout ça pour tsu dire moé lo c'que je m'en viens (ce que je deviens)...

 

A tantôt donc pour placoter ensemble (à bientot pour bavarder ensemble)... moé lo,  oaki-dou (moi, là, tout va bien).

 

 Et toé ? c'est tiguidou ? (Tout baigne ?).

 

Anyway, l'important c'est qu'on a du fun.

 

Beau dommage ! (biensûr !)

 

 

 

 

 

 

                                          Le langage est la peinture de nos idées

 

Rivarol

 

Repost 0
1 février 2010 1 01 /02 /février /2010 08:28

P1150734.JPG

Ce petit bout de femme vient de changer ma vie.

En pointant le bout de son petit nez samedi, elle a fait de moi sa grand mère. Grand mère pour la première fois de ma vie.

Plus rien ne sera désormais comme avant.

Il y a maintenant :

MAXIME.

Merci, la vie.

Repost 0
8 novembre 2009 7 08 /11 /novembre /2009 19:28

 



C’est le titre d’une émission de radio qui passe en ce moment….

Qu’est ce que je faisais ?

C’est la date anniversaire de la chute du mur de Berlin… tout le monde se rappelle ce qu’il faisait ce jour là, tout le monde se rappelle de sa joie, de l’effervescence des rues de Berlin...


 
Moi, non. Je me rappelle des larmes qui ont coulées, ça oui… je me rappelle aussi de la petite dame en noir… Sûr, j’ai dû y penser toute cette journée du 9 novembre 1989.


J’ai 20 ans et nous sommes en 1978… j’ai la chance d’être à Berlin pour quelques jours… Berlin et son mur, le mur de la honte… symbole du rideau de fer qui sépare l’Europe…


Evidemment mes pas me conduisent devant cette balafre qui sépare la magnifique ville de Berlin. D’un coté l’ouest et son opulence, de l’autre l’est est son ostracisme.

Le « premier mur » (et je dirai le plus impressionnant symboliquement) a été construit une nuit d’aout 1961 par les soldats de la RDA. Ils ont purement et simplement murés les fenêtres et les portes des façades d’une rue, muré les ruelles et les impasses aussi. Le temps s’est arrêté cette nuit là en séparant les familles et les gens qui s’aimaient..…


Coté ouest la vie a évoluée au rythme de la civilisation, coté est le temps s’est figé. Les gens n’ont plus le droit de circuler librement, on devine la pauvreté, la des-espérance.…


A l’ouest, devant le mur les autorités ont édifiés des petits miradors pour que l’on puisse voir « l’Est ». Ils sont érigé à 8 mètres du sol et à disposition de la population…

C’est là que je me trouve avec mon guide…


Une petite dame en noir arrive et grimpe difficilement les escaliers en bois pour arriver jusqu’à la plate forme.
Et là, sans se soucier de nous se met à crier en direction de l’Est.
Mon allemand précaire me permet de reconnaître certains mots.
Enfants… amour… bébé… et même anniversaire.
Mais pour être franche je suis bien incapable de comprendre le « fond » de son discours.
Je me tourne vers mon guide.. et lui demande ce qu’elle fait.

-         « Comme tous les jours, elle vient parler à ses enfants qui habitent à l’Est… 

-         Mais il n’y a personne en face !!! (Au dela du mur, au de là du « no man's land »je vois les rues de Berlin Est désespérément vides..)

-         Je sais, mais elle, elle ne peut le voir, elle devient aveugle…

-         Et elle n’entend pas qu’il n’y a plus de réponses ?

-         Elle devient sourde aussi et depuis le temps les enfants ont arrêté de venir…

-         Et elle vient souvent comme ça ?

-         Tous les jours, à la même heure depuis août 1961...


Je calcule, nous sommes en 1978…

Je me tourne vers ma petite grand-mère-en-noir... elle parle et elle pleure en même temps.

J’en suis sûre maintenant, le 09 novembre 1989, c’est à « Elle » que j’ai pensé.
Il ne pouvait en être autrement.

Etait-elle vivante ? A-t-elle pu les embrasser ?


Aujourd’hui le 09 novembre 2009, je me pose encore la question.

Repost 0
18 mai 2009 1 18 /05 /mai /2009 14:49

Ou quand le prénom est à la hauteur de son anagramme....

Cela fait plusieurs semaine que j'essaie de mettre des liens, mais mon "instruction" informatique n'a d'égale que le zéro absolu.
Je questionne à droite, à gauche, on me répond que c'est "hyper facile", "no problem", "un enfant sait l'faire", on me dit aussi que je me fais une montagne d'une taupinière, (ça c'est carrément l'insulte pour la Savoyarde que je suis...)

Oui, mais voila, du haut de ma taupinière, JE NE SAIS TOUJOURS PAS METTRE DE LIEN ! et les gens bien informés ne m'ont toujours pas appris cette "chose si simple"...

C'était sans compter sur Marie, ma chère copinette toujours dévouée.... Juste une ligne au détour de notre forum et je me trouve en possession d'un fichier explicatif digne de ce nom.

Il est donc normal, pour ne pas dire EVIDENT que mon premier LIEN lui soit dédié.

Allez donc voir
***ici*** vous arriverez chez Marie, MA MARIE A MOI. Une scrappeuse de talent, mais surtout, elle a un autre talent, pour ne pas dire un don : celui du partage, de l'amitié et de l'amour.

 

C'est rare, et cela méritait d'être souligné...


PS

Marie, ça y est, je sais faire.... MERCIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII

Repost 0
4 mai 2009 1 04 /05 /mai /2009 22:46

Quand j'étais petite, nous avions l'habitude mon père, mon frère et moi de nous promener sur l'esplanade du lac du Bourget.
En face, de l'autre coté du lac un chateau fascinait mon frère : il était blanc, majestueux, accroché à la montagne de la Dent du Chat et surplombait le lac.

Régulièrement mon frère demandait à mon père d'aller lui chercher le chateau...

Mais c'est impossible lui répondait-il... on ne peut pas aller chercher un château comme ça !!!

Mais siiiii, tu y vas, tu le mets dans ta poche, tu me le ramènes et je pourrai jouer avec.....

Tout le monde sait que les papas peuvent tout faire !!!




Eric, j'ai une BONNE nouvelle pour toi... ce week end j'ai mis le chateau dans ma poche... ou plutôt dans mon APN.

La MAUVAISE nouvelle, c'est que c'est MOI qui vais jouer avec : SCRAPBOOKING, tu connais ?

On n'a plus le même age, cher Frangin... Je t'aime.

Repost 0
11 août 2008 1 11 /08 /août /2008 22:21
Elle s'est enfin décidée.... Le

http://le-scrap-d-orion.blogspot.com/ 

est arrivé.

Une artiste en herbe génialissime, bourrée de talents qui n'a pas fini de vous étonner.

Encouragez là car cette nana là, c'est une fameuse scrappeuse.

Ah oui, j'ai oublié de dire que c'est ma fille adorée. Ben quoi ? ça change quelque chose au fait qu'elle soit géniale ?
Repost 0
8 juillet 2008 2 08 /07 /juillet /2008 23:19
Repost 0
22 mars 2008 6 22 /03 /mars /2008 23:39
Antoine 2 ans 3 quarts est très fier parce qu'il a pris son bain avec son papa...

Anecdote somme toute très normale, si ce n'est qu'Antoine est un grand bavard et bien sûr il entreprend de raconter son bain à sa Mamie seule personne à qui il ne fallait surtout pas raconter cela car elle est de la vieille école donc très très prude...

Mamie a bien évidemment les yeux exorbités de savoir son petit fils élevé de la sorte...

Imaginez sa tête lorsqu'Antoine lui annonce fièrement qu'il a pris le bain avec papa même que PAPA A DE LA MOUSTACHE A SON ZIZI !!! 

Pour les ames sensibles... Mamie s'est bien remise de ses émotions. Elle est toujours vivante. Merci
Repost 0

Présentation

  • : Trois petits cailloux
  • Trois petits cailloux
  • : Voici ma malle aux trésors... tout ce que je sais faire, ce que je veux faire, ce que j'aimerai faire et que je ne sais pas exécuter... J'ai 53 ans, 1 mari, 3 filles, 3 gendres, et 3 petits enfants... j'habite en Savoie et j'adore les voyages. Voici en résumé mes sources d'inspiration. Soyez bienvenus chez moi... Installez vous, prenez votre temps et si la visite vous plait, n'hésitez pas à laisser une trace de votre passage.... J'adore !!!
  • Contact

Texte Libre

Trois petits cailloux alignés devant la porte attendaient mon retour.

Ils étaient les témoins du passage de mon petit fils durant mon absence.

Du haut de ses 18 mois, il signait à sa façon de son innocente empreinte.

Un petit chef d'oeuvre d'un petit bout d'homme qui m'a bouleversée de bonheur, d'amour et de gratitude.

La joie est dans les choses simples.

Ce blog sera le messager de mes petits cailloux et si vous aimez la visite, laissez votre trace en y déposant à votre tour, le votre.

Recherche

Archives

Pages