Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
11 janvier 2013 5 11 /01 /janvier /2013 07:00

Bonjour les amies...

 

Aujourd'hui, je vous montre le calendrier de l'Avent fait pour mon petit fils, Théo fin novembre.

 

D'une simplicité enfantine qui me correspond tout à fait, et avec un effet assez sympa.

 

L'idée principale était surtout de faire du "jamais vu"... j'adore créer, j'adore inover, et j'adore surtout relever des défis-création. C'était donc le cas.

 

J'ai tout d'abord préparé 24 petites boules transparentes en les remplissant de bonbons et d'un bout de guirlande de Noël de 10 cm. Les boules ont ainsi toutes le même fond coloré... (rouge et or pour l'exemple).

 

 

J'ai ensuite noué une grosse corde tous les 15 cm de 24 noeuds. Ces noeuds ont servi d'ancrage à mes 24 boules transparentes fermées et attachées grâce à un ruban de couleur rouge.

 

 

J'ai attaché de ci de là sur la corde, les mêmes bouts de guirlandes qui ornent les boules sans pour autant "charger" la corde et la dénaturer.

 

 

Et voilà, le tour est joué. Vous aimez ?

 

       

 Suspendu devant les rideaux, c'est du plus bel effet, mais ça complique pour la photo... Durée de réalisation : 1 heure guère plus.

 

****************************

 

Maintenant, chose promise, chose due : je vous emmène dans la magie du Scrap Back 1867...

 

Je vous montre d'abord la couverture de mon petit carnet, si vous voyiez le nombre de pages remplies, la densité du texte, c'est à vous couper le souffle.

 

Pour celles qui arrivent, au cours de l'année 2013, je vous ferai découvrir les écrits laissés par mon arrière arrière grand mère lors d'un voyage en Bretagne en 1867... les écrits, les impressions, mais aussi les esquisses, et les croquis. Magie garantie !!!

 

Décalage aussi, d'ailleurs....

 

 

 

 

  

Voyage

en

Bretagne

Du 12 au 29 août

1867

 

   Je n'ai pas réussi à déchiffrer le petit gribouilli en haut de la page, à droite.... il doit bien signifier quelque chose...

 

 

 

Je n’ai jamais désiré connaître que deux pays : l’Angleterre et la Bretagne.

Le premier de mes désir a été pleinement satisfait en 1862 : je garde de mon voyage à Greenwich le plus charmant souvenir. Souvenir d’autant plus charmant qu’à part une détestable nuit passée dans un hotel de Boulogne, aucun des ennuis attachés aux voyages n’est venu les ternir. Vingt et quelques visites à Londres et à l’expédition toutes plus intéressantes les unes que les autres, aimable hospitalité de nos voisins et séjour plein d’attrait chez de bonnes amies à Greenwich.

J’aime l’Angleterre.

 

 

 

 

Restait le voyage de Bretagne après bien des projets renversés, la joie causée par la réussite de notre premier bachelier, enlève la question et malgré la crainte de 3 semaines de fatigue pour quelques doutes auxquels le repos est une nécessité presque absolue, on se décide à risquer l’entreprise.

Lesquelles personnes se livrent au hasard des chemins de fer, des bateaux à vapeur, des petites voitures, des nuits sans sommeil aux repas manqués, de la chaleur habituelle au mois d’aout pour voir cette vieille Armorique déjà trop rajeunie et qui ne sera

 

bientôt plus qu’une tradition. Connaitre une belle chose ne vaut pas de risquer une santé, un accident grave ou quelqu’ autres grand souci. Rien n’est certain en ce monde, mais quelque fois une entreprise réussit, tout voyage ne fait pas naufrage, on peut donc espérer.

Et c’est ainsi qu’en se fiant à la grâce de Dieu et à la Sainte Protection de Notre Dame, on quitte le nid béni que les épreuves ont sanctifié en pensant au plaisir du retour et à tous les souvenirs qui charmeront plus tard les moments de solitude.

 

 

 

 

 

Nous ne sommes plus au temps ou la circulation était difficile, non contents de vous offrir toutes espèces de voies de communications, les chemins de fer vous présentent encore les moyens de voyager à prix réduits, des billets d’excursion vous traçant un itinéraire plein d’attraits, vous décident par un bénéfice réel à faire moitié plus de chemin que vous ne compteriez. Cette espèce d’économie pour le voyageur et la perte pour la compagnie n’est que fictive en résumé c’est la compagnie qui y gagne

 

et le voyageur qui y perd, mais il y a des pièges si doux que l’on s’y laisse prendre sans s’en douter, pourvu que tout le monde soit content, c’est le point essentiel dans un marché.

C’est donc le billet d’excursion qui a été notre fil conducteur et notre itinéraire était celui-ci :

 

Paris-Evreux-Caen-Bayeux-Cherbourg-Saint-lo-Coutances-Granville-Avranches-Saint-Malo-Rennes-Saint-Brieuc-Morlaix-Brest-Chateaulin-Quinper-Lorient-Auray-Sainte-Anne-Redon-Vitry-Le mans-Chartres.

L’espace de temps qui nous était donné était de 1 mois, mais nous ne disposions que de 18 jours… C’était un voyage à grande vitesse.

 

 

 

 

Les vacances commençaient le 9 aout et la chasse ouvrait le 1er septembre.

A coté du désir de visiter la Bretagne, il y avait le regret de ne pas visiter l’exposition.

Cette féerie du XIX siècle qui ne se verra pas deux fois, où tous les temps, tous les hommes et toutes les choses se trouvent réunis, espèce de lentille à travers laquelle on voit notre monde comme on en voit un autre dans une goutte d’eau à travers un microscope.

Pour voir les détails, il faudrait 3 mois, en trois jours on en voit assez pour savoir ce que c’est.

J’ai donc vu 3 jours ce monde plein de merveilles ou l’homme deviendrait fou de lui-même s’il ne sentait pas que ce n’est pas lui qui a fait tout cela…

 

 

Suite dans le prochain post : on part en voyage, en route pour la Bretagne ce sera notre premier jour de voyage, emmenez la clim', google map, et tom tom.... j'espère que vous serez nombreuses à vivre l'aventure... Vous aimez ?

Pour ma petite reflexion perso : j'ai tracé l'itinéraire sur google qui me dit que ça se fait en 15 heures !!! nous, on va savourer et prendre notre temps.

 

A la semaine prochaine....

 

A quoi bon voyager si tu t'emmènes avec toi ?

C'est d'âme qu'il faut changer, non de climat.

Sénèque

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
7 décembre 2011 3 07 /12 /décembre /2011 06:59

Il s'en est passé des évènements depuis mon dernier article du 28 novembre...

 

Le 29 à 6 heures du matin, mon ordi m'a fait la surprise de ne plus répondre aux commandes qui n'existaient d'ailleurs plus du tout. Black out. HS  

 

A 8 heures 30 du matin, je recevais un message m'indiquant que j'allais être grand mère dans la journée.

 

A 9 heures 38, mon petit fils Axel, montrait le bout de sa frimousse... 3kg700 pour 51 cm. C'est évidemment et vous vous en doutez bien, le Plus Beau Bébé du Monde, après Maxime et Théo... et non, je n'accepte toujours pas de réclamation, ce Bébé est le plus beau bébé du monde, 3ième du nom.  

C'est comme ça.  

Moi tétue ? oui. Moi gaga ? oui aussi et j'assummmmmmmmmeuh. Je suis une grand mère comblée.

 

Donc, si vous vous rappelez mon dernier article, je devais profiter de la naissance du bébé pour offrir à Maxime sa première poupée Corolle, et vu que je deviens aussi une pro (et modeste en plus !  ) en matière de

gateau de couches, j'ai voulu innover...

 

Et j'ai transformé le gateau de couches en...................

 

............. taratatam...................

 

............. taratatam...................

 

............. là, j'entretiens le suspence  .............

 

.............................................

 

...........................................................

 

..........................................................

 

............. je mets la dose  ...............

 

..............................................

 

..............................................

.............................................

............. c'est pénible ?   ..............

 

............. roulement de tambour  .............

 

 

................ bon, d'accord, j'arrête   .........

 

 

j'ai donc transformé le gateau de couches en BERCEAU DE COUCHES premier du nom, marque déposée.

 

Et en avant les photos :

 

 

 

Descriptif technique :

 

Dans le premier étage, au milieu des couches,  j'ai glissé tous les éléments qui servent à soigner la poupée

 (voir post précédent) : biberon, chauffe biberon, biscuits, pots, crème, cuillère, assiette, culotte, bavoir... les couches roulées servant d'écrin. (photo)

 

A l'étage du dessus, j'ai confectionné un bandeau de carton servant de tuteur au deuxième étage de couches, celles ci étant solidarisées au bandeau par un système d' élastique noué en 8.

 

Entre les deux étages, et comme pour le gateau de couches, j'ai glissé des baguettes chinoises qui solidarisent l'ensemble... ainsi le premier étage ne peut pas bouger sans le second étage.

 

Pour la capote... encore un système d'attaches grâce à des bandes de cartons agraffées à la structure.

 

Les fleurs de déco sont des fleurs de twistart que j'avais fait pour le mariage des parents d'Axel, Magali et Guillaume... rien ne se perd.

 

Ca va vous paraitre drole, mais durant le voyage maison-maternité, un coup de frein brutal a fait tomber le berceau de couche au sol, j'ai craint le pire... et bien non, la structure était intacte, le berceau n'a pas bougé. C'est vraiment très solide.

 

 

 

 

 

 

 Voici le berceau sans son invitée....

 

 

 

 

  Et avec son invitée dans son couffin...

 

 

 

Et voilaaaaa....

 

Merci à toutes qui passez sur mon blog... désolée si je n'ai pas répondu aux commentaires, cas de force majeure comme on dit. J'ai récupéré ma connection depuis 2 heures, le temps de faire cet article. Je passe chez vous dans les 3 jours, promis.

 

Dans l'aventure, j'ai perdu tous mes contacts, mais ça ne m'inquiète pas, je saurai vous retrouver... j'ai failli perdre mes documents aussi, je vais donc m'employer à sauvegarder le maximum afin d'éviter une catastrophe qui pourrait être éminente...

 

C'est avec des "supertozoïdes" que l'on fait des bébés.

Mots d'enfant

 

 

Repost 0
28 novembre 2011 1 28 /11 /novembre /2011 06:55

Coucou mes amies... me revoici.

 

Biensûr, je devrais me confondre encore une fois en excuses, d'avoir abandonné mon blog, de ne pas passer régulièrement et patati et patata... vous avez toutes compris, car vous êtes comme moi, qu'il y a une vraie vie avant l'ordi et c'est ma priorité.

 

Ma petite fée Maxime (22 mois) va bientôt avoir un petit frère ou une petite soeur. Et oui, comme le temps paaasssseeee.

 

Pour l'aider à passer ce cap, nous lui offrirons sa première poupée Corolle. Je suis une fan inconditionnelle de la marque Corolle. Marque Française, de surcroit.  Cocorico.

 

Au fait, savez vous comment on choisit une poupée pour un enfant ? C'est simple, il faut que le corps de la poupée ne soit pas plus grand que l'avant bras de l'enfant qui la reçoit. Bête comme choux dirait on.... encore faut il que nous le sachions.

 

Donc je vous présente la nouvelle venue, elle n'a encore pas de prénom, mais ça va viendre... elle sent la vanille, vous sentez ? Ah ben non, souis je bête,  les parfums ne passent pas encore sur internet, ça aussi, ça va viendre un jour... 

 

 

Elle est craquante, non ?

 

 

 Donc, pour que Miss Maxime puisse bien s'en occuper, nous avons également acheté tous les accessoires... et il en faut pour un bébé, j'aime autant vous le dire : biberon, chauffe biberon, pot, crème, biscuit, assiette, jouet pour le bain, sacoche pour les couches, etc....

 

Je me suis mise à l'ouvrage aussi pour lui faire un petit couffin digne de ce nom, sur ce coup, je me suis largement inspirée du site de Steph et sa belette

Evidemment j'ai rajouté un oreiller, un matelas, une "peture" (comprenez couverture en langage de fée)...

 

 Et voilà le bébé de Miss Maxime est prêt à être livré à sa petite Maman...

 

Ah et bien, parlons-en de la livraison...

On attend d'abord la cigogne et je vous reviens avec tout plein de belles photos.

Et vous verrez de quelle façon peu conventionnelle la poupée et ses accessoires seront présentés à ma petite fille Maxime...

 

Vous revenez ? Promis ? Normalement c'est pour cette semaine....

 

Bienvenue à mes deux nouveaux abonnés... laissez une trace de votre passage que je puisse aller vous faire un petit coucou et surtout voir ce que vous faites de beau.

 

 

Un bébé est une façon de dire pour Dieu que le monde doit continuer. Doris Smith

 

 

Repost 0
10 décembre 2010 5 10 /12 /décembre /2010 14:57

Plus rien ne sera désormais comme avant.... car hier, mon petit fils est né... il s'appelle Théo et c'est, vous vous en doutez, le plus beau bébé du monde.

Comment cela, je ne suis pas impartiale ?

J'ai été vérifier de visu... et c'est vrai, c'est le plus beau bébé du monde sans aucun doute.... j'ai parcouru le monde entier du nord au sud et de l'est à l'ouest cette nuit, pour en trouver un plus beau que lui, et il n'existe pas. 

C'est donc, à ce jour, le plus beau bébé du monde....

Mais rendons à César ce qui est à César, j'avais déjà vu un autre plus beau bébé du monde au début de l'année : ma petite fille Maxime.

Donc, si vous suivez bien, il y a 2 plus beaux bébés du monde au monde, c'est ma petite fille Maxime et mon petit fils Théo.

Non, le jury (moi en l'occurence) n'accepte aucune réclamation. C'est comme ça. Na.

 

Hier, j'étais donc à la maternité et j'ai amené à Théo son gateau.... un petit gateau qui ne fait pas grossir, et pour cause car il est composé de couches, beaucoup de couches. On appelle ça un "cadeau-utile".

 

Gateau-de-couches-1.JPG

 

  C'est sûr, ça va servir...

 

Gateau-de-couches-2-copie-1.JPGSur le premier étage de mon gateau de couches j'ai mis des sucettes, un biberon, Sophie la Girafe, des fleurs de chaussettes (petites chaussettes blanches roulées dans une autre petite chaussette marron), tout autour une couverture de berceau fermées avec des épingles à nourrice.

 

Gateau-de-couches-3.JPG

 

 Aux étages supérieurs, j'ai caché des petites cuillers pour bébé, des bavoirs pliés en fleur, un anneau de dentition, un panneau "bébé à bord" et un doudou...

 

Gateau-de-couches-4.JPG

 

  Pour solidariser les étages, j'ai caché à l'intérieur des couches des baguettes chinoises qui servent à "lier" les étages entre eux.

Quand j'ai commencé le gateau, je ne savais pas quel serait le sexe du bébé, j'ai donc misé sur le jaune. Il va de soi, qu'on peut varier les formes de gateau de couches, les couleurs aussi et les accessoires....

 

Vous aimez ? Franchement, moi je me suis bien amusée à le faire....

 

Pour la petite histoire, quand j'étais dans les couloirs de la maternité, plusieurs personnes m'ont demandé ou j'avais acheté un truc pareil.... elles étaient presque déçues quand je leur ai dit :

 

Cémoikiléfé ! 

 

 

Faire un gateau, c'est un jeu d'enfant et un plaisir d'adulte.

Graig Clairborne

 

Repost 0
9 juin 2010 3 09 /06 /juin /2010 07:00

Dans la cuisine de Mémé Fifine, il y avait un vieux buffet-pont.

 

Vous savez, vous en avez tous vus, ces buffets construits en série dans l'après guerre... avec une base faite de 3 placards et un haut posé sur la base, composé comme un pont pour qu'il y ait une niche de décoration....

 

Voici une photo (de Anne Nonyme)   trouvée sur le net pour vous raffraichir la mémoire, car, je suis sûre et certaine, vous avez toutes vues ce genre de buffet.

 

Buffet-en-ruines.jpg

   

Le buffet était plutot abimé par les années et nous avons voulu absolument le garder, car pour beaucoup, beaucoup de gens, il rappelle les années de leur enfance avec des odeurs de confitures et de cacao.

 

Pour vous aussi ? J'en étais sûre...

 

J'ai donc décapé le meuble, je crois que le décapage est de loin le travail le plus important dans la restauration des vieux meubles.

Moi, j'ai un truc infaillible : une fois le décapage terminé, je ferme les yeux et je caresse le meuble.

Il doit être doux au toucher, comme une peau de bébé... si ce n'est pas le cas, si je sens des rugosités, des aspérités, c'est que le décapage est mauvais, je recommence (pas la caresse, le décapage !!! Faut suivre, nanméo !!!) 

Peu à peu le meuble se met à respirer et à sentir LE BOIS comme un parfum... 

Quand le meuble est doux et qu'il sent le bois, c'est qu'il est prêt à être restauré... C'est très sensuel en fait.

 

Voici donc le nouveau look du meuble...

 

Meuble-de-la-cuisine-09.06.2010-copie-1.JPG

 

C'est très très facile à faire, faut juste un minimum de patience.

 

Quelques détails d'une porte....

 

Meuble-de-la-cuisine-detail-09.06.2010.JPG

 

Et des tiroirs...

 

Meuble-de-la-cuisine-detail-2-09.06.2010.JPG

 

Dans un premier temps, après le décapage, j'ai peint le buffet en blanc.

 

Ensuite, j'ai passé à l'éponge une patine verte (une patine, ça ressemble à un vernis par sa transparence), une couche, deux couches ou trois couches en fonction du dégradé de vert que je voulais. C'est grâce à cette astuce que j'ai plusieurs verts sur mon meuble.

 

Et enfin je me suis amusée avec des pochoirs et de la peinture à l'huile.

 

Plus, bien évidement trois couches de vernis (quand on aime, on ne compte pas).

 

Ca vaut le coup quand même, non ?

 

 Comment vous le trouvez ?

 

Merci de votre passage et de vos gentils commentaires.... Bisous à toutes, avec mention spéciale à Pompon et Orion. 

 

 

Quelqu'un s'assoit à l'ombre aujourd'hui parce quelqu'un d'autre à planté un arbre il y a longtemps.

Warren Buffett.

 

Repost 0
24 janvier 2010 7 24 /01 /janvier /2010 15:44
Voici un bijou de sac fait pour une copinette, elle a reçu le paquet, je peux donc le dévoiler.

C'est vraiment facile à faire pour un magnifique effet... la preuve :

Vous savez enfiler des collants ?

Alors, vous savez faire ça :

PICT2619.JPG
C'est simplement des perles ou des strass enfilées dans une résille tubulaire. Séparés par une perle à écraser...

Vous savez  faire le noeud du franciscain ?

Comment non ?
Je vous l'ai expliqué en twistart ***ici*** !!! C'est hyper facile et plein de possibilités créatives... 
La preuve, vous savez donc aussi faire ça :


PICT2647-copie-1
Et ça :

PICT2622.JPG
Et encore ça :

PICT2651.JPG
C'est impressionnant mais facile : un premier noeud de fransciscain assez long (3 cm) fait la boucle, il est fait autour des tubulaires et des fils de micro-macramé, (c'est le premier noeud qui se trouve juste en dessous du mousqueton).

Un deuxième, boucle la boucle.

Et maintenant, vous savez faire le demi noeud plat ondulé ?

C'est le premier noeud qu'on fait lorsqu'on lasse ses chaussures, mais ce noeud est fait 50 fois de suite, toujours dans le même sens,  avec 2 fils qui servent de support au centre...

A 4, 5 ans un enfant sait lasser ses chaussures....  Si, c'est vrai !!! je considère donc que vous SAVEZ faire le demi noeud plat ondulé.

Donc, vous savez faire ça (mais vous ne le saviez pas encore)   :

PICT2637.JPG
Puisque maintenant vous savez TOUT faire :
- 1 enfiler un collant
- 2 lacer les chaussures
- 3 et le noeud du fransciscain

Vous savez donc faire ça, vous êtes vraiment épatantes !!!!!

PICT2625.JPG
PICT2635
PICT2644.JPG
Alors, vous aimez ?

Bisous à une fée qui se reconnaitra....

Mieux vaut transmettre un art à son fils que lui léguer mille pièces d'or.
Proverbe chinois.
Repost 0
28 décembre 2009 1 28 /12 /décembre /2009 15:36

J'espère que vous avez passé de joyeuses fêtes de Noël...

Le Père Noël s'est bien remis de ses émotions, je pense donc qu'il a gaté tous ceux qui le méritaient... et même les autres.

Aujourd'hui je vous montre un petit bricolage de Noël... 
Il  est bien arrivé à destination, je peux donc lever le rideau...


8.JPG


En fait, c'est tout ce qui a de plus simple, mais pas encore vraiment exploité.

C'est le fer d'un cheval que j'ai peint en or...

Savez vous que la plupart des fers sont jettés à la poubelle ? Il suffit de passer juste après le maréchal ferrant pour faire le plein !!! Et un maréchal ferrant passe 2 fois par mois dans un centre équestre "normal".

Dessous en suspension, j'ai ajouté des tags sertis à la slice et assemblés les uns aux autres avec des fils de perles de manière à représenter la composition de la famille : parents et enfants, le tout auréolé du fer-porte-bonheur.

De plus près...

6.JPG

Les rubans peuvent être mis en volume grâce à un fil de fer dans le tissage....

Ce n'est pas vraiment du scrap, mais cela y ressemble... Vous aimez ?

J'en ai fait d'autres, très différents... je vous montrerai plus tard.

Merci de votre passage et de vos commentaires... J'adore vous lire !!!



Le seul bonheur qu'on a vient du bonheur qu'on donne.

Edouard Pailleron




Repost 0
20 décembre 2009 7 20 /12 /décembre /2009 17:36

Tout d'abord un grand merci pour les voeux de rétablissement pour le Père Noël.

Il va beaucoup mieux, la chaleur de vos messages l'a rapidement remis sur pied. Merci pour lui... 

Il reste cependant très fragile, c'est pourquoi je lui ai trouvé des aides pour la nuit de Noël, ainsi sa fatigue sera moindre.

C'est assez facile à faire, je vous explique :

1 - Plantez des pompons blancs dans une jardinière une nuit de pleine lune, dans une terre non acide et très fine.

2 - Arrosez régulièrement et évitez que les mauvaises graines n'envahissent la plantation.

3 - Saupoudrez d'amour, de rêves et de poésie...
 
4 - Si vous avez suivi toutes ces consignes, normalement voila ce qui devrait arriver ...

: drtrrt.JPG

Le soir de Noël, le premier lutin aide les autres a sortir et ils rejoignent illico le Père Noël pour l'aider dans sa tournée...
Ils sont trop mignons...

OUPS !!! TRES TRES IMPORTANT : N'ARROSEZ LES POMPONS QU'AVEC DES FLOCONS DE NEIGE !!! SINON, C'EST LA CATASTROPHE : AU LIEU D'AVOIR DES GENTILS LUTINS, VOUS AUREZ DES GREMLINS ET BONJOUR L'ANGOISSE !!!

Merci pour vos passages et vos gentils commentaires...
Et merci même si vos commentaires sont un peu dégentés, je n'aurai que ce que je mérite... méa culpa


***********************

Si je devais faire un cadeau à la génération suivante, je lui apprendrais à ne pas se prendre au sérieux.

Charles Monroe Schulz

Repost 0
5 décembre 2009 6 05 /12 /décembre /2009 23:39
Encore un petit bricolage... je l'ai mis dans la série "Noël" car il est vraiment très facilement adaptable à l'humeur du jour, il suffit de changer les couleurs, et les figurines... l'effet de toutes façons, reste magique.

C'est une spirale en rodoïde sur laquelle j'ai collé du papier de soie à patcher.

Au centre un fil de nylon avec des pampilles bleues et sur les bords de la spirale quatres petites figurines en bois que j'ai peintes et sur lesquelles j'ai rajouté du stickles.



Le fun, c'est de placer la spirale au dessus d'une source de chaleur (radiateur, bouilloire pour le thé  )... la spirale tourne et s'anime ainsi comme un mobile.
C'est très joli, surtout dans le soleil car le stickles brille....


Les possibilités sont bien évidemment infinies... Ca vous plait ?

La main est l'instrument des instruments.
Aristote

Merci pour vos passages et vos gentils commentaires.

Repost 0
18 novembre 2009 3 18 /11 /novembre /2009 16:10
En fait, je ne sais pas vraiment si c'est une marque de fabrique ou un art populaire...

On a toujours vu du twistart, tout comme tout le monde a plus ou moins scrappé bien avant l'arrivée du scrapbooking.
Le Twistart est une corde de papier twisté (roulé), il en existe de toutes les couleurs.
L'art du twistart est d'en faire des fleurs qui ressemblent à s'y méprendre à de vraies fleurs.

On coupe des petits tronçons, on les déplie, on les assemble... En fonction des couleurs et des dimensions on obtient un nombre incroyable de possibilités, de fleurs différentes... un enfant peut le faire, vraiment !!!
Techniquement je dirai qu'il n'y a qu'un noeud à maitriser, c'est le noeud du "franciscain".
Ca vaut le coup de savoir le faire car il donne une quantité incroyable de possibilités... (J'y reviendrai ultérieurement).

L'interêt du Twistart est bien sûr économique mais aussi pratique car on peut faire des guirlandes de fleurs sans avoir besoin d'eau et bien sûr, elles tiennent dans le temps... ainsi, je peux d'ore et déjà préparer les guirlandes de fleurs pour le mariage de ma fille qui aura lieu en août  2010... aucun risque qu'elles ne fanent. Sympa, ça, non ?

J'ai commencé à préparer Noël à la maison avec un petit bricolage en twsistart. Ce sont simplement des petits poinsettias attachés à des branches de noisetiers tortueux... j'adore ce style épuré mais énormément d'autres styles sont possible...

Allez, une image vaut 1000 mots comme disent les Chinois, voici ma dernière création en twistart, mon petit bricolage de Noël... 

Dites moi si vous aimez....


Petit + juste pour vous : En art floral, pour faire quelque chose d'harmonieux, il ne faut jamais placer une fleur éclose au bout d'une tige, mais plutôt à sa base... ainsi les fleurs les plus grosses seront en bas du bouquet, les plus petites en haut. Ca ne cassera pas la structure et le bouquet sera aérien.

Les tutos suivront bientot, si cela vous interesse n'hésitez pas à revenir !!! Et si vous aimez, dites le moi... ça fait toujours plaisir....


Le Bonheur est l'art de faire un bouquet avec les fleurs qui sont à notre portée...
Auteur anonyme.

Repost 0

Présentation

  • : Trois petits cailloux
  • Trois petits cailloux
  • : Voici ma malle aux trésors... tout ce que je sais faire, ce que je veux faire, ce que j'aimerai faire et que je ne sais pas exécuter... J'ai 53 ans, 1 mari, 3 filles, 3 gendres, et 3 petits enfants... j'habite en Savoie et j'adore les voyages. Voici en résumé mes sources d'inspiration. Soyez bienvenus chez moi... Installez vous, prenez votre temps et si la visite vous plait, n'hésitez pas à laisser une trace de votre passage.... J'adore !!!
  • Contact

Texte Libre

Trois petits cailloux alignés devant la porte attendaient mon retour.

Ils étaient les témoins du passage de mon petit fils durant mon absence.

Du haut de ses 18 mois, il signait à sa façon de son innocente empreinte.

Un petit chef d'oeuvre d'un petit bout d'homme qui m'a bouleversée de bonheur, d'amour et de gratitude.

La joie est dans les choses simples.

Ce blog sera le messager de mes petits cailloux et si vous aimez la visite, laissez votre trace en y déposant à votre tour, le votre.

Recherche

Archives

Pages