Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 janvier 2011 3 05 /01 /janvier /2011 06:40
 

 

Il arrive parfois qu'une image soit sublimée par un texte et que la photo ne soit rien sans les mots... et quand les deux s'emmêlent (ou s'en mêlent) ça devient carrément magique.

C'est le cas pour cette page...

 

 

Reste alors au scrap à se faire discret pour laisser vivre l'un qui ne se révèlerait pas sans l'autre.

 

C'est ce que j'ai fait.

 

Tout simplement.

 

 

Definitivement-1.JPG

 

Papier Jack n'Jill Collection. Ode to Joy. Prima Marketing.

 

Definitivement-2.JPG

 

Lettres du titre découpées à la slice.

 Definitivement-3-copie-1.JPG

 

Chaque strophe est découpée et matée au tampon encreur. La difficulté a étée d'agencer le texte dans son intégralité sur la page.

 

Definitivement-4.JPG

 

Le prénom trouvé, c'est Théo.... 

 

J'ai pitié pour vos yeux... voici le texte dans son intégralité. Et normalement si j'ai bien tout compris, vous devriez pouvoir entendre la chanson...

 

Merci à Grand Corps Malade, c'est un cadeau de tendresse ce texte. Chaque fois que je le lis ou que je l'entends, j'en ai des frissons...

 

 

 

T'es pas encore arrivé, avec ta mère on s'impatiente
Elle, elle commence à fatiguer et puis faut voir l'état de son ventre !
Paraît que tu te caches là-dessous, on communique à notre façon
Quand je te parle, tu donnes des coups, j'ai tes mouvements, tu as mes sons

Bah, ouais, ça nous pendait au nez, faire un enfant c'était de notre âge
Et puis à force de trop s'aimer, on laisse une trace de notre partage
T'es pas encore là mais déjà je vois beaucoup de choses différemment
Tu vas bousculer ma vie, définitivement

Je sais pas encore la tête que t'as mais déjà je te trouve beau gosse
Je voudrais t'avoir au creux de mon bras et caresser tes premières bosses
J'aimerais t'acheter ton premier jean et ta première paire de baskets
J'ai même envie de changer tes couches, enfin, ça, ça changera peut-être

Je peux pas encore tout te raconter, là, quand je te parle, ta mère écoute
Mais t'inquiète, dès que tu seras né, on aura nos secrets, tu t'en doutes
Je t'apprendrai même à faire des blagues et si jamais on se fait griller
Toi, tu diras que c'est de ma faute, moi, je dirai que c'est toi qui as eu l'idée

J'ai déjà la rage contre tes profs quand ils donneront trop de devoirs
Si t'as des mauvais points de conduite, ce sera pas vraiment un hasard
Je t'engueulerai quand même, pour la forme, mais au fond de moi, évidemment
Je serai de ton côté, définitivement

Je t'apprendrai à observer et à écouter les gens
Tu m'apprendras à m'inquiéter, j'espère que tu seras indulgent
Je t'enseignerai la prudence, tu m'apprendras l'incertitude
Tu m'apprendras les nuits blanches, je t'enseignerai la gratitude

Tu verras que parfois la vie c'est dur, j'essaierai pas de te le cacher
On se casse la gueule à coup sûr quand on apprend à marcher
J'aurai envie de te protéger, mais j'essaierai de pas être trop lourd
Je mettrai mon amour de fer dans une apparence de velours

Je te préviens : je fais mal la bouffe et je pourrai pas jouer au ballon
Mais je trouverai d'autres trucs à faire pour que tu sois fier de ton daron
Je serai un peu ton pote, un peu ton frère, mais pour me fâcher
Faudra que je sois un peu ton père quand je te dirai d'aller te coucher

T'es pas encore arrivé mais déjà qu'est-ce que je te kiffe
Dans mon petit quotidien, t'as changé tous mes objectifs
Avant de penser à quoi que ce soit, je penserai à toi ; tu vas clairement
Changer mon sens des priorités, définitivement

Alors, voilà, dépêche un peu, il reste trois mois à galérer
Tu dois être serré dans ton pieux, faudra que tu penses à t'aérer
Ici, y a plein de belles choses à voir, y a la montagne et y a la mer
Le Soleil, la Lune, les étoiles et puis les yeux de ta mère

Allez mon gars, dépêche un peu, j'ai envie d'entendre ta voix
On t'a même trouvé un prénom, si tu l'aimes pas, tant pis pour toi !
J'ai l'impression de rêver ; t'es la meilleure chose assurément
Qui me soit jamais arrivée, définitivement

J'ai l'impression de rêver ; t'es la meilleure chose assurément
Qui me soit jamais arrivée

 

P1020377.JPG

 

 

Merci pour vos visites et vos commentaires qui sont toujours un pur délice à lire. 

Partager cet article

Repost 0
Published by - dans Scrap
commenter cet article

commentaires

Suzanne 17/02/2011 10:09


C'est trop beau cette poésie, j'en ai les larmes aux yeux car je l'ai perdu.
Merci pour cette chanson que je ne connaissais pas.


Chti-gitte 10/02/2011 19:06


Excellent ! Je ne connaissais pas ce texte : merci de nous le faire partager !
Et ta page est superbe ! J'aime beaucoup !


La p'tite Céline 10/02/2011 09:01


Superbe ! Et tout ce journaling, c'est top !


laurence 02/02/2011 23:47


des textes plein d'émotion et plein de bonheur
bises


sylviane 31/01/2011 13:32


Coucou, moi c'est Sylviane, je suis française et je vis aux USA. Je lisais les coms sur oasisetrangere et le tien m'a fait rire alors j'ai cliqué sur ton prénom! cette page est superbe ma grande et
j'adoooore grand corps malade que je n'entends que sur mes CD ici, la chanson française est absente des radios... je voulais te féliciter pour cette belle idée et pour ce beau bébé à venir! je vais
visiter un peu plus ton blog maintenant
Bisous de l'Alabama Sylviane usa


Présentation

  • : Trois petits cailloux
  • Trois petits cailloux
  • : Voici ma malle aux trésors... tout ce que je sais faire, ce que je veux faire, ce que j'aimerai faire et que je ne sais pas exécuter... J'ai 53 ans, 1 mari, 3 filles, 3 gendres, et 3 petits enfants... j'habite en Savoie et j'adore les voyages. Voici en résumé mes sources d'inspiration. Soyez bienvenus chez moi... Installez vous, prenez votre temps et si la visite vous plait, n'hésitez pas à laisser une trace de votre passage.... J'adore !!!
  • Contact

Texte Libre

Trois petits cailloux alignés devant la porte attendaient mon retour.

Ils étaient les témoins du passage de mon petit fils durant mon absence.

Du haut de ses 18 mois, il signait à sa façon de son innocente empreinte.

Un petit chef d'oeuvre d'un petit bout d'homme qui m'a bouleversée de bonheur, d'amour et de gratitude.

La joie est dans les choses simples.

Ce blog sera le messager de mes petits cailloux et si vous aimez la visite, laissez votre trace en y déposant à votre tour, le votre.

Recherche

Archives

Pages